Méditation au son de la flûte shakuhachi

 
Shakuhachi.jpg
 

Le dimanche 22 septembre
de 19h45 à 20h45

prix : 25 euros
réservations : https://www.lecentre-element.com/ateliers-resa


Le shakuhachi est une flûte en bambou qui fut utilisée, notablement à l’époque Edo (1603 – 1868), par les moines komusō (moines de la vacuité et du néant) comme outil de méditation. Les komusō avaient pour seule pratique religieuse celle du shakuhachi. Ils fondèrent un des plus extraordinaires répertoires de musique sacrée, les honkyoku (pièces fondamentales). Ces pièces n’avaient pas pour vocation d’être jouées en concert mais plutôt d’être un support à la méditation. Certains maîtres

prétendent même que leur exécution est susceptible de faire vivre l’expérience du satori (illumination foudroyante). La pratique héritée des komusō perdure au travers de lignées de transmission ininterrompues jusqu’à aujourd’hui. La plus ancienne école connue perpétuant cette pratique est l’école Kinko, du nom de son fondateur Kinko Kurosawa (1710-1771), un komusō qui parcourut le Japon pour recueillir un ensemble de honkyoku et définir un style de pratique qui deviendra caractéristique de l’époque Edo. Cette école va au cours du temps se diversifier sous l’influence de différents maîtres, tel que l’immense joueur Gorō Yamaguchi (1933–1999 désigné

« trésor national vivant » en 1992). Gorō Yamaguchi dirigea la guilde Chikumeisha dans laquelle il enseigna sa pratique personnelle des honkyoku de l’école Kinko.

Lors de l’évènement auquel vous allez assister, nous vous proposons de venir goûter l’expérience méditative des komusō. Deux grands maîtres de Chikumeisha viendront jouer des honkyoku lors d’une séance de méditation. Comme vous aurez l’occasion de le découvrir, la clé de la puissance méditative des honkyoku réside dans la capacité qu’ils ont à mettre en valeur et à donner du sens au silence, ce silence devenant une évocation du vide que permet de contempler l’état de méditation.

Dr. Kohmei Mizuno est né à Osaka en 1945. Il commence à étudier le shakuhachi en 1968 sous la direction de Gorō Yamaguchi. Il reçoit son titre de maître (shihan) ainsi que son nom de joueur « Kohmei » en 1980. Depuis cette date il est enseignant à l’école de shakuhachi Chikumeisha et associé au centre culturel de la chaine NHK. Durant sa carrière, Il se produit en Allemagne, en France, aux USA en Finlande… et bien sûr au Japon, entre autre à Kyoto où il se produit annuellement depuis 1996.

Kohmei Mizuno enseigne aussi à l’université de Kogakuin. Il est par ailleurs président du comité de direction de l’école Chikumeisha, directeur exécutif de l’association Kinko-ryū, de l’association du Nippon Sankyoku et de l’association Kokubunji Sankyoku.En 2018, il est un invité d’honneur au festival mondial de shakuhachi qui se déroule à Londres.

Dr. Gunnar Jinmei Linder est né à Karlstad, en Suède, en 1959. Il étudie le shakuhachi avec Gorō Yamaguchi à partir de 1985. En 1997 il est diplômé d’un master de l’université des beaux-arts de Tokyo (Geidai). Il reçoit son titre de maître (shihan) ainsi que son nom de joueur « Jinmei » en 1998. Il enseigne à Tokyo et Yokohama entre 1998 et 2005 au centre culturel Asahi. Durant cette période il a une grosse activité de concertiste au Japon. En 2005 Gunnar Linder revient vivre en Suède et il enseigne à travers l’Europe. Il est directeur de la branche scandinave de Chikumeisha ainsi qu’instructeur principal dans le centre d’enseignement français Chikumeisha France. En 2016, il reçoit une distinction de la part du ministère des affaires étrangères du Japon pour ses activités culturelles et académiques. Il fut membre exécutif des festivals mondiaux de shakuhachi à Boulder (1998), Sydney (2008) et Londres (2018). Il est membre des associations Kinko-ryū et Nippon,Sankyoku.

Isabelle Chabeur