Teqoya, un air pur et énergisant

 
 
 

L’AIR INTERIEUR EST 5 À 10 FOIS PLUS POLLUE QUE L’AIR EXTERIEUR

Insidieuse car invisible, la pollution de l’air intérieur sévit dans les maisons, les bureaux, les chambres où l’on passe plus de 80% de notre temps. Outre les produits polluants les plus connus (produits ménagers, tabac, encens, déodorants) le mobilier, les appareils à combustion, les émanations de cuisson des aliments contribuent également à la détérioration de la qualité de l’air intérieur. Pourtant, personne ne semble s’en inquiéter, malgré les études qui les mettent en évidence. Ainsi, dernièrement, l’étude européenne Sinfonie a montré que 85% des élèves dans les écoles sont exposés à des concentrations de particules fines supérieures aux valeurs recommandées par l’OMS. Alors que 8 Français sur 10 n’aèrent pas correctement leur maison, il semble urgent de les sensibiliser aux effets néfastes de la pollution intérieure sur leur santé. 

 
 
 
 

LA IONISATION : POUR RESPIRER UN AIR « PLUS PUR »

La ionisation de l’air est connue depuis plusieurs décennies : plus l’air est riche en ions négatifs, moins il est pollué en particules fines. Les ions négatifs agissent comme un dépolluant naturel et de nombreuses études ont mis en évidence leurs actions bénéfiques sur la santé. Par exemple, l’ionisation négative a été utilisée sur des patients souffrants d’asthme chez lesquels une diminution de 50% de la médication après 17 mois d’exposition a été observée. L’inhalation d’ions négatifs améliore l’oxygénation du sang et régule le rythme cardiaque : le pouls diminue de 4,2% et la pression partielle d’oxygène dans le sang augmente d’environ 11% . Une étude a également montré que l’ionisation négative de l’air permettait de prévenir 60% de la transmission des microbes de la tuberculose sur des cobayes . 

 

En vente au Centre Element à partir de 428 €, réductions pour les membres.